Qu’est-ce que le coton GOTS ?

Qu’est-ce que le coton GOTS ? Soyons honnêtes, il est difficile de s’y retrouver dans tous ces labels certifiés “bio” ou “responsables”.⁣ Alors on a décidé de mener l’enquête. Et malgré les nombreuses “certifications” existantes, une seule a réussi à passer l’examen : le label GOTS. ⁣C’est le seul qui certifie (et vérifie) que la chaîne de fabrication est écoresponsable. En quelques mots, un tissu GOTS vous assure entre autres…⁣

GOTS =
Global Organic
Textile Standard

Des fibres biologoques

Garanties sans pesticide

La culture du coton est l’une des industries les plus polluantes du monde pour l’environnement. Selon le rapport de Soil Association, 8,2 millions de tonnes de produits chimiques sont utilisés pour produire du coton. Et ça, chaque année.⁣ Ces OGM, produits chimiques de synthèse et engrais chimiques polluent, épuisent les terres fertiles et sont nocives pour les agriculteurs, les travailleurs et les consommateurs. 

Mais alors pourquoi ce coton rempli de pesticides est-il si demandé ? On vous le dit clairement : l’argent.

Le coton pousse plus vite (bien que… car la terre sera de moins en moins fertile au fur et à mesure à cause de l’utilisation massive de produits chimiques et d’engrais) et leur culture est plus facile puisque les insectes qui pourraient abîmer la fleur sont tout simplement exterminés. Sauf que, d’autres alternatives existent pour protéger les cultures de coton. Avec le label certifié GOTS, nous avons la garantie qu’au minimum 70% à 90% du coton est issu de l’agriculture biologique.

8,2 M de tonnes de produits CHIMIQUES sont utilisés pour produire du coton « CONVENTIONNEL » .*

0 produit chimique nocif

Pour l'homme et l'environnement

Pour qu’un tissu soit GOTS, il faut que toute la chaîne soit contrôlée par des organismes externes comme Ecocert par exemple.  En effet, au-delà de la culture du coton, la transformation de la matière en fibre ou encore la teinture sont des étapes à ne pas négliger. 

Voici quelques exemples de composés interdits avec le label GOTS :

Traiter les eaux usés

Et minimiser les déchets

Chaque entreprise souhaitant obtenir la certification GOTS doit fournir des relevés complets sur la consommation d’eau, le traitement des eaux usées ou encore l’utilisation des produits chimiques.
 

On demande également d’adhérer à une charte environnementale qui limite au mieux les déchets. Les emballages comme les cartons doivent être recyclables ou labellisés FSC ou PEFC.

Ethique GOTS
Photo by Remy Gieling on Unsplash

Le respect du droit du travail

Et surtout des travailleurs

Le label GOTS a aussi une dimension éthique. C’est pourquoi les entreprises agréées sont contrôlées afin de vérifier qu’aucun enfant ne travaille, que les salaires et les horaires soient décents,  qu’il n’y ait aucun recours au travail forcé etc…

Bien que cela nous semble évident, ce n’est malheureusement pas le cas dans de nombreuses usines textiles. Dans certains pays du monde, les exploitations des travailleurs est une chose commune. Quelle que soit la filière, il est important de veiller à ce que les chaines de productions soient éthiques du début à la fin.

Et c’est à nous de prendre position pour que des désastres comme l’effondrement du Rana Plaza ne se reproduisent jamais.

Conclusion

⁣C’est vrai, les tissus GOTS coûtent plus chers, mais finalement, est-ce qu’il ne s’agit pas du prix juste ? Des conditions de travail décentes et le respect de la biodiversité ne devraient pas être une option. La préservation de notre planète en dépend.

Un premier pas que vous pouvez entreprendre dans votre démarche écologique est de toujours vérifier l’étiquetage de vos vêtements pour voir leur provenance et leur composition. En effet, la traçabilité d’un produit est primordiale et est aussi l’une des clés pour une mode plus juste.

Attention !

Le label GOTS ne doit pas être confondu avec le BCI qui est très controversé (à raison !). Pour en savoir plus, nous vous conseillons le reportage de Cash Investigation : “Coton : l’envers de nos tee-shirts”.

PARTAGER l'article :

Laissez un commentaire

Plus d'ARTICLES...