Financer son entreprise

Dans notre premier article de la série “Créer son entreprise”, nous avons évoqué les prémices de notre marque Maison Carrillo, de l’idée à la mise en place d’un projet grâce à des outils tels que le Business Plan. Aujourd’hui, nous allons parler d’une étape primordiale pour créer son entreprise : la recherche de financement. Une fois encore, nous allons évoquer ce sujet en toute transparence avec vous en partageant notre expérience. C’est le genre d’article que l’on aurait aimé lire pendant la phase de création de notre entreprise.

Le genre d’ARTICLE que l’on aurait aimé lire AVANT de créer notre entreprise.

Faire le point sur sa situation

Ce que l'on a, ce qu'il nous faut.

Commençons par le commencement. Si vous avez lu la première partie de cette série d’articles, nous arrivons au moment où nous avons fini d’élaborer notre étude de marché avec l’aide de notre conseillère de la CCI. Aussi, nous avons bien avancé sur notre plan de financement. 

En effet, nous savons maintenant à peu près quelles actions nous devons mettre en place et surtout nous les avons chiffrées ($$). Par exemple, nous avons besoin de X€ pour acheter les tissus, X€ pour acheter la suite Adobe, X€ pour les assurances… 

Maintenant, en fonction de votre situation, il est temps de faire le point sur ce que vous pouvez apporter à votre entreprise. Est-ce que vous avez l’épargne nécessaire pour couvrir tous les investissements ? Ou au contraire, vous n’avez pas du tout les fonds et vous avez besoin d’un prêt ? Dans notre cas, nous avions un peu de côté, ce qui correspondait à environ un quart de nos besoins. Alors comment faire pour le reste ?

Crowdfunding ou financement participatif

La bonne idée selon votre business.

Pour commencer, le financement participatif réalisé sur une plateforme type KissKissBankBank ou Ulule peut être une très bonne idée.

Tout d’abord, ça permet de tester votre idée. Vous verrez rapidement si votre projet plaît ou non. Ensuite, cela vous permet de faire des préventes et donc de recevoir les fonds avant de donner la contrepartie à vos clients. A noter que les plateformes récupèrent généralement 8% de commission sur vos ventes.

Le crowdfunding est un échange de FONDS entre INDIVIDUS en dehors des circuits financiers institutionnels. *

Malheureusement pour nous, c’est un peu compliqué pour le prêt-à-porter. En effet, il faut tout de même réserver les tissus et les créneaux des ateliers pour pouvoir lancer une campagne de crowdfunding (et pour que nos clients ne reçoivent pas leurs vêtements 2 ans plus tard…). 

Ainsi nous avons réalisé une campagne de crowdfunding (on vous fera un article à ce sujet d’ailleurs). Mais avant cela, il nous fallait tout de même des fonds pour lancer la machine.

La Love Money

L'aide de vos proches

Financer son entreprise la love money

Ce que l’on appelle la “love money”, c’est tout simplement de l’argent donné ou prêté par vos proches (amis, famille).

Les contreparties diffèrent selon ce que vous et vos donateurs préfèrent. Tout d’abord, il y a le don tout simplement, c’est-à-dire que des personnes vous donnent gracieusement de l’argent pour votre entreprise et n’attendent pas de remboursement. Par exemple, cela peut être sous forme de prêt : vous vous engagez à rembourser la somme dans X mois, avec ou sans intérêt. Ou encore vous pouvez proposer des parts de votre entreprise.

Dans notre cas, nous avons utilisé cette méthode (remboursement sans intérêt dans les 2 ans de l’entreprise) pour une partie de notre financement. Nous avons limité à 4 donateurs (nos parents respectifs + nos 2 meilleurs amis) car cette situation ne nous était pas confortable. Cet argent nous a permis de lancer Maison Carrillo et nous leur en serons éternellement reconnaissants ! Mais pour être honnête, nous avons aussi hâte de rembourser tout le monde, nous nous sentirons plus léger. 🙂 

Opter pour le prêt bancaire

Une aventure.

Enfin, vous avez bien entendu la possibilité de demander un prêt à la banque. Pour cela, votre plan de financement doit être impeccable et surtout bien vérifié par votre expert-comptable. N’oubliez pas, vous pouvez avoir l’aide d’un expert comptable grâce au Passeport Entreprendre, voir le dernier paragraphe de cet article). 

On vous le dira toujours, optez pour le prêt professionnel (mais on va nuancer à la fin de notre article, pour parler aussi des réalités…) ! Et si nous avions un conseil à vous donner, juste un seul,  ce serait : faites marcher la concurrence !

Un conseil : faites MARCHER la concurrence !

Au départ, notre banque Y ne souhaitait quasiment pas entendre parler de notre projet. Pourquoi ? Car la vente de prêt-à-porter est risquée : en effet, si l’entreprise ne fonctionne plus, il n’y a pas grand chose à revendre. Les banques n’aiment pas vraiment financer ce que l’on appelle du “stock”.

Je m’explique : l’investissement est utilisé pour payer les couturiers, acheter des tissus en avance, faire de la publicité etc. Or, si vous créez une boulangerie, l’investissement sera utilisé pour acheter des machines. Et donc si la boîte coule, la banque pourra toujours récupérer et vendre ces outils.

Bref, c’était mal parti pour Maison Carrillo. On a alors décidé d’aller voir deux autres banques qui, cette fois-ci, étaient intéressées par le projet. Quand notre banque personnelle l’a su, notre projet a tout de suite eu beaucoup plus d’intérêt (tiens, tiens…). “Rappelez-nous quand vous aurez la réponse de l’autre banque surtout !”.

En définitive, personne ne se veut être celui qui se « mouille » en premier. Mais si quelqu’un prend le risque, vous avez 3 banques qui reviennent vers vous. C’est un peu triste cette histoire.

Alors, on fait quoi ?

Les conseils et la réalité du terrain.

Il faut dire que le problème de notre business, c’est le calendrier. On vous explique :

  • On doit avancer l’argent avant de créer une collection (tissus et accessoires à réserver à l’avance, créneaux atelier). Et il faut que l’on crée notre société pour acheter tout ça, et donc ouvrir un compte bancaire avec les fonds de l’entreprise.
  • Coudre une collection prend du temps.
  • Avant cela, nous devons réaliser un shooting photo avec les prototypes pour vendre ou pré-vendre la collection. 
  • Nous avions prévu de lancer notre campagne de crowdfunding en mars. Mais retard à cause de notre premier atelier et une fois l’été arrivé c’est foutu car beaucoup moins de personnes achètent sur internet (vacances etc). 

Alors deux solutions, soit on reporté de 9 mois voire 1 an notre projet, soit on prenait un risque en optant pour un prêt personnel. 

On a opté pour la seconde solution. C’est malheureusement la réalité, les banques sont frileuses à l’idée de faire des prêts pro à des jeunes entrepreneurs dans un secteur dit à risque (“vous nous demanderiez de financer une boucherie, on vous suit  à 100%” : oui, on m’a déjà dit plusieurs fois cette phrase, amis bouchers, vous avez de l’avenir). 

Mais ce n’est pas pour ça qu’on vous recommande de faire un prêt personnel, car clairement c’est beaucoup plus risqué. Et puis ça peut aussi retarder vos projets perso comme l’achat d’une maison par exemple. Seulement voilà, on vous avait aussi promis d’être transparents sur notre financement.

Si cela était à refaire, nous serions sûrement aller voir plus de banques parce-que vraiment tout est dans la surenchère (même pour le prêt personnel d’ailleurs). Il nous a manqué le temps de faire ce travail à fond et peut-être que nous aurions eu de bonnes surprises.

Financer son entreprise
Le Studio Panache pour Maison Carrillo

Financer son entreprise : le mot de la fin

Pour conclure, nous avons tout de même pu lancer notre entreprise Maison Carrillo et ça reste une victoire. Maintenant, place à la mise en place du financement participatif, à la création de nos produits et à la vente !

Des conseils à partager pour les créateurs d'entreprise ?

PARTAGER l'article :

2 Commentaires

  1. Calamandine

    Un réel plaisir de vous lire … une impression de vivre cette aventure à vos côtés… cette démarche est vraiment intéressante et enrichissante… Bravo !

    1. Eva

      Un grand merci pour votre commentaire, nous sommes ravis de pouvoir vous emmener avec nous dans cette folle aventure Maison Carrillo !

Laissez un commentaire

Plus d'ARTICLES...